L’analyse de réseaux « historiques » avec Gephi : un vade-mecum

Les 7 et 8 mai 2018 se tenait le colloque Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste, organisé conjointement par le Réseau des Médiévistes belges de Langue française (RMBLF – Groupe de contact du FNRS), le groupe de recherche « H 37 – Histoire et cultures graphiques » (Université catholique de Louvain) et le centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » (UNamur). Le second volet de cette rencontre a pris la forme d’ateliers pratiques lors desquels les participants ont pu s’initier aux outils de l’analyse de réseaux, via Gephi, et à ceux du text mining, à travers TXM et la base de données des CBMA – Chartae Burgundiae Medii Aevi.

En tant qu’organisateurs de l’atelier consacré à l’atelier d’analyse de réseaux, nous avons souhaité mettre en ligne le vade-mecum élaboré à cette occasion. Ce guide permettra aux utilisateurs de créer, pas à pas, les réseaux d’alliance et d’inimitié des évêques de Manassès et Gaucher de Cambrai au tournant des xie et xiie siècles. Ces données sont issues de la thèse de doctorat Église et aristocratie en Cambrésis (fin ixe – mil. xiie siècle), soutenue en 2014 à l’Université de Namur. L’arrière-plan politique des réseaux reconstitués peut être appréhendé à travers le livre vieilli, mais toujours utile, d’Alfred Cauchie, La Querelle des investitures dans les diocèses de Liège et de Cambrai (Louvain, 1890), disponible sur Archive.org. La méthode définie peut évidemment être appliquée à d’autres cas d’étude. Des exemples de reconstitution de réseaux « historiques » peuvent être trouvés dans la vaste bibliographie rassemblée sur le site Historical Network Research.

La démarche proposée implique de télécharger le logiciel Gephi, qui présente les avantages d’être d’un accès aisé et de tourner sur l’ensemble des systèmes d’exploitation (Windows, OS, Linux). L’outil peut être téléchargé sur le site des développeurs.

Ce vade-mecum au format PDF est téléchargeable ici [lien].

Les feuillets de données au format CSV sont accessibles ici [lien] (relations) et ici [lien] (attributs).

Sébastien de Valeriola
Université de Louvain / Universiteit Gent
sebastien.devaleriola@uclouvain.be

Nicolas Ruffini-Ronzani
Université de Versailles / Université de Namur
nicolas.ruffini@unamur.be

Post-scriptum : Les utilisateurs de Windows sont susceptibles de rencontrer un problème lors de l’installation, le programme indiquant : Cannot find Java 1.8 or higher. Si Java est bel et bien installé sur votre ordinateur, vous pouvez résoudre le problème en accomplissant la démarche suivante : 1) Ouvrir avec le « Bloc-notes » Gephi-0.9.2\etc\gephi.conf dans le dossier dans lequel a été installé Gephi (généralement « Programmes ») ; 2) Modifier la ligne de code #jdkhome=”/path/to/jdk” en jdkhome=”C:\Program Files (x86)\Java\jre1.8.0_171″ (voir également la dia no 44 du vade-mecum).

Journée d’étude – Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste.

La 38e journée d’étude du RMBLF sera consacrée aux humanités numériques et plus particulièrement aux apports de l’analyse de réseaux, du text mining et de la stylométrie à la médiévistique. Elle s’articulera avec une seconde journée d’ateliers de formation ouverts aux débutants.

Organisateurs : Nicolas Ruffini-Ronzani (FNRS/UNamur – Université de Versailles), Anna Constantinidis (UNamur), Sébastien de Valeriola (Université de Louvain), Paul Bertrand (Université de Louvain) et Adélaïde Lambert (Université de Liège)

Programme

Lundi 7 mai 2018 – Journée d’étude

Université de Namur – Salle NARC
55, rue de Bruxelles – 5000 Namur

9h15 : Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent) et Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) – Introduction

Modérateur : Tristan Martine (Université Lyon-III)

9h30 : Johannes Preiser-Kapeller (Österreichische Akademie der Wissenschaften)Mapping Medieval Conflicts: A Network Analytical Approach Towards Political Dynamics in the Pre-Modern Period
10h15 : Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) – Analyse de réseaux et critique historique : quelques enseignements tirés de l’étude du « schisme » de Cambrai (vers 1100)
11h00 : pause

Modérateur : Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent)

11h15 : Nicolas Perreaux (Goethe Universität Frankfurt am Main) – Les corpus diplomatiques numérisés : contenus, méthodes, possibilités
12h00 : Dominique Stutzmann (CNRS / IRHT) – La recherche en plein texte dans les manuscrits médiévaux : la reconnaissance des écritures manuscrites dans le projet HIMANIS
12h45 : pause de midi

14h00 : Jeroen De Gussem (UGent) – Forgery in Saint-Denis: A Stylometric Study in the Donation of Charlemagne

Modératrice : Adélaïde Lambert (ULiège)

14h45 : Jean-Baptiste Camps (École nationale des Chartes) – L’analyse généalogique de traditions textuelles : présentation du module « Stemmatology » pour R
15h30 : Pause

15h45 : Nicolas Mazziotta (ULiège) – Lire, choisir et découvrir, puis numériser : la part du philologue dans les nouvelles technologies
16h30 : Pascale Renders (Université de Lille / Université de Liège) et Esther Baiwir (Université de Lille / Université de Liège) – Ancien picard, picard moderne : quelles ressources numériques ?
17h15 : Paul Bertrand (UCLouvain) – Remarques conclusives

Mardi 8 mai 2018 – Ateliers

Université catholique de Louvain – Salle du Conseil FIAL
1, Blaise Pascal – 1348 Louvain-la-Neuve

9h30 : Atelier n° 1 – Initiation à l’analyse de réseaux, org. par Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent), Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) et Johannes Preiser-Kapeller (Österreichische Akademie der Wissenschaften)

12h30 : pause de midi

14h00 : Atelier n° 2 – Initiation à la fouille de texte, à l’analyse sémantique et à la stylométrie, org. par Jeroen De Gussem (UGent), Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent) et Nicolas Perreaux (Goethe Universität Frankfurt am Main)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search