Séminaires H37 – Programme du 1er quadrimestre 2018-2019

Ouverts à tous, ces séminaires visent à présenter les recherches en cours des membres du groupe H37 ou de jeunes chercheurs dont les travaux concernent l’histoire des pratiques de l’écrit.

Pour le premier quadrimestre 2018/2019, ils se tiendront à l’Université Catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve) selon le calendrier suivant:

mardi 13 novembre 2018, 11h-13h – Salle du Conseil de l’ISP
Marie VAN EECKENRODE (Archives de l’État/Université Catholique de Louvain)
Mettre en archives les réactions post-attentats. Mémoriaux éphémères et mémorialisation immédiate » ?

mardi 4 décembre 2018, 11h-13h – Salle ERAS 61 (FIAL)
Emilie MINEO (Université de Namur)
Exercice de codicologie virtuelle. Reconstituer la matérialité du Petit registre de cuir noir des archives communales de Tournai (début du XIVe s.) après sa destruction en 1940

lundi 10 décembre 2018, 14h-16h – Salle B.321 (Mercier FIAL)
Nicolas RUFFINI-RONZANI (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines)
Production, diffusion et réception des lois au Moyen Âge central : le cas des chartes pénale et féodale de Hainaut (juillet 1200)

demande d’information: carnet.rescript@gmail.com

Pratiques médiévales de l’écrit – Cycle de conférences 2018-2019

À vos agendas! Le programme 2018/2019 du cycle de séminaires-conférences organisé par le Centre « Pratiques médiévales de l’écrit » de l’Université de Namur comprend huit séances dont vous trouverez les détails ci-dessous.

Elles ont lieu une fois par mois le mercredi de 16h15 à 18h15, à l’exception de celle du 28 mars qui se tiendra un jeudi. Toutes se dérouleront à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Namur (61, rue de Bruxelles – 5000 Namur), dans le local L34 (Séminaire d’Histoire, 3ème étage).

Mercredi 31 octobre 2018
Gordon Blennemann (Université de Montréal)
L’imaginaire à l’appui de l’histoire institutionnelle : une charte illustrée des bénédictines de Sainte-Glossinde de Metz (XIIIe s.)

Mercredi 14 novembre 2018
Émilie Mineo (Université de Namur)
Les signatures d’artiste au Moyen Âge central : enquête sur une pratique épigraphique (France, XIe-XIIe s.)

Mercredi 12 décembre 2018
Antoine Brix (IRHT, Paris)
La fortune manuscrite des Grandes chroniques de France : livres, lecteurs, bibliothèques (XIIIe-XVIe s.)

Mercredi 6 février 2019
Laura Albiero (IRHT, Paris)
Le bréviaire parisien : aspects matériels et usages

Jeudi 28 mars 2019
Dominique Barthélemy (Université Paris-IV) et Nicolas Ruffini-Ronzani (Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines)
Nouvelles recherches sur les paix diocésaines du royaume capétien

Mercredi 24 avril 2019
Georges Declercq (Vrije Universiteit Brussel)
Sicut erat in principio et nunc et semper : un message caché dans le Liber traditionum de Saint-Pierre de Gand ?

Mercredi 8 mai 2019
Lucien Reynhout (Bibliothèque royale, Bruxelles)
La bibliothèque médiévale de Gembloux, un puzzle historique : approche méthodologique

Mercredi 15 mai 2019
Marco Cursi et Andrea Mazzucchi (Università di Napoli Federico II)
Un codice della Divina Commedia tra codicologia e filologia : il Laur. Plut. 40.07

Télécharger l’affiche des séminaires PRAME 2018-2019

Entrée libre
contact: jean-françois.nieus@unamur.be

Medieval European Cartularies / MECA - Journée d’étude et de recherches

Programme de la journée

date : 19 novembre
lieu : École Française de Rome

10h
Introduction – Paul Bertrand – François Bougard – Jean-Marie Martin

Enquêtes
Marta de Bianchi, I cartulari medievali della Toscana.
Thierry Frippiat (UNamur-UCLouvain), Autour d’un ‘livre total’ : le Grand Livre de la collégiale Sainte-Croix à Liège (1379).

11h30

Projets
Dominique Stutzmann (IRHT), Comment lire et analyser 2400 cartulaires médiévaux ? Le projet HOME (History of Medieval Europe).
Jean-Baptiste Renault (UNancy), Recenser et étudier les cartulaires rouleaux de la France médiévale. Le projet ANR ROTULUS.
Christian Speer (UHalle), The Stadtbücher project (Germany) (à confirmer).
Guillaume Porte (IRHT-COSME²), Présentation de la nouvelle version de la base CartulR

15h00
Table ronde

Le projet H2020 INFRAIA MECA.


MECA ou Medieval European
Cartularies est une entreprise scientifique européenne qui veut
faciliter et contribuer à structurer le dynamisme actuel de la recherche
autour des cartulaires médiévaux, ces « livres d’archives », rédigés et
tenus par des individus ou des institutions laïques comme religieuses
pour contenir les copies des chartes essentielles qu’ils ou elles ont
reçues.

Le projet réunit dans un premier temps les efforts de trois équipes « fondatrices » (une équipe de chercheurs universitaires italiens autour de C. Carbonetti (Università di Roma 2 – Tor Vergata) et de J.-M. Martin (CNRS, UMR 8167), une équipe scientifique française (autour de l’IRHT – et notamment sa section de diplomatique) dirigée par F. Bougard et le CIHAM de l’université de Lyon, dirigé par J.-L. Gaulin) ainsi qu’une équipe scientifique belge (autour du centre PraME de l’Université de Namur, dirigé par J.-F. Nieus et du groupe de recherches « Cultures graphiques médiévales » de l’Université Catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, dirigé par P. Bertrand).

Pour en savoir plus sur le projet, cliquer ici

Relire l’histoire des « principautés territoriales » aux XIIIe –XIVe siècles (Lotharingie – Empire – France) Gouvernance – pratiques de l’écrit – codifications (20es Journées lotharingiennes)- Colloque

Les 20es Journées Lotharingiennes sont organisées conjointement par l’équipe du projet de recherche TRANSSCRIPT (Université du Luxembourg et Université de Lorraine) et le centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » (PraME) de l’Université de Namur.

Le colloque est structuré autour de trois axes de recherche :

  • Pratiques de l’écrit : cet axe mettra au centre le document seigneurial au sens large (prince, noblesse et chevalerie, Eglise, villes) et portera sur l’étude des « chancelleries » et des archives, de la typologie des documents, de la terminologie administrative et de l’usage des langues. Elle aura notamment pour objectif d’assembler les éléments d’une nouvelle « diplomatique » de l’écrit institutionnel et princier aux XIIIe-XIVe siècles.
  • Acteurs et « lieux » de l’écrit : à travers l’étude sociale des acteurs impliqués dans l’écrit institutionnel et princier ainsi que des « lieux » géographiques et institutionnels (centres administratifs, institutions, assemblées, communautés), cet axe vise une nouvelle histoire socio-culturelle des institutions des « principautés » comme expressions fonctionnelles du pouvoir.
  • Codifications : le troisième axe aura pour but d’étudier la codification croissante des représentations du pouvoir sous différentes formes directement connectées à l’écrit (vocabulaire du pouvoir, sceaux, armoiries, enluminures, littérature, …). Dépassant ici la vocation pragmatique de l’écrit, elle interrogera ses dimensions politiques, idéologiques et symboliques.

Programme

date: 24-26 octobre 2018
lieu: Université du Luxembourg | Campus Belval
Maison des Sciences Humaines
11, Porte des sciences
L-4366 Esch-sur-Alzette

Mercredi, 24 octobre 2018

  • 13.30 – 14.00    Accueil
  • 14.00 – 14.15    Mots de bienvenue
  • I4.15 – 14.30    Introduction

Section I : La langue des actes

  • 14.30 – 15.00   Sébastien Barret(CNRS-IRHT), Le vocabulaire des actes et de la diplomatique dans les registres du Trésor des chartes français de la fin du Moyen Âge : une expérience d’utilisation de l’outil Himanis
  • 15.00 – 15.30    Thomas Brunner(Université de Strasbourg), L’introduction de la langue vernaculaire dans les actes des comtes de Flandre
  • 15.30 – 16.00    Discussion

16.00 – 16.30    Pause

Section II : Pratiques de l’écrit : variétés documentaires

  • 16.30 – 17.00  Jean-François Nieus (F.R.S.-FNRS / Université de Namur), Décrire le domaine ? Observations sur les « polyptyques » princiers du XIIIe siècle
  • 17.00 – 17.30  Aurélie Stuckens (Maison du patrimoine médiéval mosan, Bouvignes), Dans l’ombre du «receveur général » des finances : les acteurs du développement administratif du comté de Flandre dans la seconde moitié du XIIIe siècle.
  • 17.30 – 18.00  Discussion

19.30  Repas des participants (Esch/Belval)

Jeudi, 25 octobre 2018

  • 9.00 – 9.30 Nicolas Ruffini-Ronzani(Université de Paris-Versailles / Université de Namur), Le devenir des lois. Tradition et réception des chartes pénale et féodale de Hainaut (juillet 1200) aux derniers siècles du Moyen Âge
  • 9.30 – 10.00 Mathias Bouyer (Université de Lorraine), L’écrit comptable dans la principauté barroise (1324-1421) : étude des registres de la prévôté de Pont-à-Mousson       
  • 10.00 – 10.30 Discussion

10.30 – 11.00    Pause

  • 11.00 – 11.30   Laura Gili (Ancien membre du projet Transscript), Les actes de la cour de Toul dans la Collection de Lorraine à la BnF (XIIIe-XIVesiècle) : une approche diplomatique

Section III : Pratiques de l’écrit : diversités régionales

  • 11.30 – 12.00   Alain Marchandisse (F.R.S.-FNRS / Université de Liège), Chancellerie et gouvernement épiscopaux liégeois aux XIIIe-XIVesiècles
  • 12.00 – 12.30    Discussion

12.20 – 13.30    Déjeuner ouvert à tous les inscrits (Université)

  • 13.30 – 14.00   Jan Burgers (Huyghens ING / Université d’Amsterdam), Pragmatic literacy in Holland and Zeeland in the thirteenth century: convents, towns, nobles and the comital chancery
  • 14.00 – 14.30   Godfried Croenen (Université de Liverpool), Les ducs de Brabant et l’écrit (titre provisoire)
  • 14.30 – 15.00    Discussion

15.00 – 15.30    Pause

  • 15.30 – 16.00    Christian Lackner (Universität Wien), Lehnswesen und Schriftlichkeit am Beispiel                    des habsburgischen Territorienkomplexes 1280 – 1350     
  • 16.00 – 16.15   Discussion

17.00 Transfert à Luxembourg – ville     

Archives Nationales de Luxembourg (Plateau du Saint-Esprit, L-1475 Luxembourg)

Conférence du soir

  • 18.00  Mots de bienvenue de Madame Josée Kirps, directrice des Archives nationales de Luxembourg
  • 18.00 – 18.30   Ellen Widder (Universität Tübingen), Netzwerk statt Büro. Neue Perspektiven der landesherrlichen Kanzlei
  • 18.45 – 19.00   Présentation de la base de données TRANSSCRIPT
  • 19.00  Vin d’honneur offert par les Archives nationales de Luxembourg
  • 20.00  Repas des participants

Vendredi, 26 octobre 2018

  • 8.30 – 9.00  Michel Margue (Université du Luxembourg), Pratiques de l’écrit et développement institutionnel autour du comte de Luxembourg : des cheminements parallèles ?
  • 9.00 – 9.30  Timothy Salemme (Université du Luxembourg), L’exercice de l’autorité du comte de Luxembourg à travers l’écrit
  • 9.30 – 10.00     Discussion

10.00 – 10.30   Pause

  • 10.30 – 11.00  Isabelle Guyot-Bachy (Université de Lorraine), Le duc de Lorraine et l’écrit princier ou le pragmatisme au service de l’affirmation du pouvoir (XIIIe-XIVesiècle) 
  • 11.00 – 11.30  Christelle Balouzat-Loubet (Université de Lorraine), Écrit et contrôle du territoire : cartographie de la présence princière à partir des actes (Lorraine, XIIIe-XIVesiècle)
  • 11.30 – 12.00  Discussion

12.00 – 13.00   Déjeuner ouvert à tous les inscrits (Université)

  • 13.30 -14.00  Guido Castelnuovo (Université d’Avignon – CIHAM UMR 5648), Les comtes de Savoie et l’écrit, ou comment construire une principauté (XIIIe– début XVesiècle)
  • 14.00-14.30  Jörg Peltzer (Universität Heidelberg), Festgeschriebener Rang: Der König als Motor fürstlicher Schriftlichkeit? 
  • 14.30-15.00  Discussion

15.00 – 15.15   Pause

  • 15.15  Paul Bertrand (Université Catholique de Louvain / Louvain-la-Neuve), Conclusions du colloque
  • 15.30  Clôture du colloque

Pratiques sociales de l’écrit – Atelier jeunes chercheur.e.s

L’atelier jeunes chercheur.e.s – « Pratiques sociales de l’écrit » se tiendra à l’EHESS, le jeudi 25 octobre 2018 le jeudi 22 novembre 2018 et les 24 janvier, 21 février, 28 mars et 22 mai 2019.

25 octobre 2018
Écriture en collaboration, collaborer par l’écrit : livre en collection, catalogue-exposition, partition.
Lou Forster, EHESS, INHA
Sara Martinetti, EHESS, INHA
Rafael Souza Barbosa, EHESS, CRH (GRIHL)

22 novembre 2018
Rationalisation par l’écrit et construction d’identités judiciaires
Romain Benoit, Universite de Rennes 2,
Tempera Aurore Denmat-Leon, Sorbonne Universite, CRM
Florian Reverchon, Universite de Lyon, CLHDPP

24 janvier 2019
Écritures et temps sociaux: autour de quelques cas de construction et de transmission memorielles dans les sociétés humaines
Yann Cerf, EHESS, LAS
Lionel Germain, Universite Paris-Saclay, DYPAC
Olivia Ramble, EPHE, Mandes iraniens et indiens

21 fevrier 2019
Acteurs, institutions et écriture (XVllème -XIXème siecle)
Juliette Deloye, Universite Paul Valery – Montpellier 3, CRISES
Gautier Garnier, Universites Paris 1 et Nanterre, Mandes americains
Maxime Martignon, Universite Paris Nanterre, CHISCO
Camille Pollet, Universite de Nantes. CRHIA

28 mars 2019
Écritures, entre textes sacres et pratiques rituelles
Marie-Noelle Diverchy, Universite de Lorraine, HISCANT-MA
Berenice Gaillemin, lnstitut d’Etudes Avancees de Nantes
Cecile Guillaume-Pey, CNRS, CEIAS

29 mai 2019
Pouvoir écrit, pouvoir efficace? L’écrit administratif de l’Antiquite au XXème siecle
Marie Aberdam, Universite Paris 1, CHAC SIRICE
Morwenna Coquelin, EHESS, CRH (AhloMA)
Michael Girardin, Universite de Lorraine, CRULH
Gautier Mingous, Universite Lumiere Lyon 2, LARHRA

L’analyse de réseaux « historiques » avec Gephi : un vade-mecum

Les 7 et 8 mai 2018 se tenait le colloque Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste, organisé conjointement par le Réseau des Médiévistes belges de Langue française (RMBLF – Groupe de contact du FNRS), le groupe de recherche « H 37 – Histoire et cultures graphiques » (Université catholique de Louvain) et le centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » (UNamur). Le second volet de cette rencontre a pris la forme d’ateliers pratiques lors desquels les participants ont pu s’initier aux outils de l’analyse de réseaux, via Gephi, et à ceux du text mining, à travers TXM et la base de données des CBMA – Chartae Burgundiae Medii Aevi.

En tant qu’organisateurs de l’atelier consacré à l’atelier d’analyse de réseaux, nous avons souhaité mettre en ligne le vade-mecum élaboré à cette occasion. Ce guide permettra aux utilisateurs de créer, pas à pas, les réseaux d’alliance et d’inimitié des évêques de Manassès et Gaucher de Cambrai au tournant des xie et xiie siècles. Ces données sont issues de la thèse de doctorat Église et aristocratie en Cambrésis (fin ixe – mil. xiie siècle), soutenue en 2014 à l’Université de Namur. L’arrière-plan politique des réseaux reconstitués peut être appréhendé à travers le livre vieilli, mais toujours utile, d’Alfred Cauchie, La Querelle des investitures dans les diocèses de Liège et de Cambrai (Louvain, 1890), disponible sur Archive.org. La méthode définie peut évidemment être appliquée à d’autres cas d’étude. Des exemples de reconstitution de réseaux « historiques » peuvent être trouvés dans la vaste bibliographie rassemblée sur le site Historical Network Research.

La démarche proposée implique de télécharger le logiciel Gephi, qui présente les avantages d’être d’un accès aisé et de tourner sur l’ensemble des systèmes d’exploitation (Windows, OS, Linux). L’outil peut être téléchargé sur le site des développeurs.

Ce vade-mecum au format PDF est téléchargeable ici [lien].

Les feuillets de données au format CSV sont accessibles ici [lien] (relations) et ici [lien] (attributs).

Sébastien de Valeriola
Université de Louvain / Universiteit Gent
sebastien.devaleriola@uclouvain.be

Nicolas Ruffini-Ronzani
Université de Versailles / Université de Namur
nicolas.ruffini@unamur.be

Post-scriptum : Les utilisateurs de Windows sont susceptibles de rencontrer un problème lors de l’installation, le programme indiquant : Cannot find Java 1.8 or higher. Si Java est bel et bien installé sur votre ordinateur, vous pouvez résoudre le problème en accomplissant la démarche suivante : 1) Ouvrir avec le « Bloc-notes » Gephi-0.9.2\etc\gephi.conf dans le dossier dans lequel a été installé Gephi (généralement « Programmes ») ; 2) Modifier la ligne de code #jdkhome= »/path/to/jdk » en jdkhome= »C:\Program Files (x86)\Java\jre1.8.0_171″ (voir également la dia no 44 du vade-mecum).

Journée d’étude – Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste.

La 38e journée d’étude du RMBLF sera consacrée aux humanités numériques et plus particulièrement aux apports de l’analyse de réseaux, du text mining et de la stylométrie à la médiévistique. Elle s’articulera avec une seconde journée d’ateliers de formation ouverts aux débutants.

Organisateurs : Nicolas Ruffini-Ronzani (FNRS/UNamur – Université de Versailles), Anna Constantinidis (UNamur), Sébastien de Valeriola (Université de Louvain), Paul Bertrand (Université de Louvain) et Adélaïde Lambert (Université de Liège)

Programme

Lundi 7 mai 2018 – Journée d’étude

Université de Namur – Salle NARC
55, rue de Bruxelles – 5000 Namur

9h15 : Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent) et Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) – Introduction

Modérateur : Tristan Martine (Université Lyon-III)

9h30 : Johannes Preiser-Kapeller (Österreichische Akademie der Wissenschaften)Mapping Medieval Conflicts: A Network Analytical Approach Towards Political Dynamics in the Pre-Modern Period
10h15 : Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) – Analyse de réseaux et critique historique : quelques enseignements tirés de l’étude du « schisme » de Cambrai (vers 1100)
11h00 : pause

Modérateur : Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent)

11h15 : Nicolas Perreaux (Goethe Universität Frankfurt am Main) – Les corpus diplomatiques numérisés : contenus, méthodes, possibilités
12h00 : Dominique Stutzmann (CNRS / IRHT) – La recherche en plein texte dans les manuscrits médiévaux : la reconnaissance des écritures manuscrites dans le projet HIMANIS
12h45 : pause de midi

14h00 : Jeroen De Gussem (UGent) – Forgery in Saint-Denis: A Stylometric Study in the Donation of Charlemagne

Modératrice : Adélaïde Lambert (ULiège)

14h45 : Jean-Baptiste Camps (École nationale des Chartes) – L’analyse généalogique de traditions textuelles : présentation du module « Stemmatology » pour R
15h30 : Pause

15h45 : Nicolas Mazziotta (ULiège) – Lire, choisir et découvrir, puis numériser : la part du philologue dans les nouvelles technologies
16h30 : Pascale Renders (Université de Lille / Université de Liège) et Esther Baiwir (Université de Lille / Université de Liège) – Ancien picard, picard moderne : quelles ressources numériques ?
17h15 : Paul Bertrand (UCLouvain) – Remarques conclusives

Mardi 8 mai 2018 – Ateliers

Université catholique de Louvain – Salle du Conseil FIAL
1, Blaise Pascal – 1348 Louvain-la-Neuve

9h30 : Atelier n° 1 – Initiation à l’analyse de réseaux, org. par Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent), Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) et Johannes Preiser-Kapeller (Österreichische Akademie der Wissenschaften)

12h30 : pause de midi

14h00 : Atelier n° 2 – Initiation à la fouille de texte, à l’analyse sémantique et à la stylométrie, org. par Jeroen De Gussem (UGent), Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent) et Nicolas Perreaux (Goethe Universität Frankfurt am Main)

Colloque – Le pouvoir princier en ses archives. Autour du chartrier médiéval des comtes de Namur

Avec ses 1.365 pièces (dont 1.005 chartes scellées) datant de la période 1092-1615, le chartrier des comtes de Namur sera mis à l’honneur à l’occasion des deux journées d’études Le pouvoir princier en ses archives. Autour du chartrier médiéval des comtes de Namur.

18 et 19 avril 2018

Université de Namur, Salle NARC (55, rue de Bruxelles, 5000 Namur)

Organisateurs : Xavier Hermand (UNamur), Jean-François Nieus (FNRS/UNamur), Nicolas Ruffini-Ronzani (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et Emmanuel Bodart (Archives de l’État à Namur)

Contact : Jean-François Nieus – jean-francois.nieus@unamur.be

Programme à télécharger ici.

Mercredi 18 avril

09h30-10h00 Accueil

10h00-10h15 : Sébastien Dubois (AGR, Directeur opérationnel), Carine Michiels (UNamur, Vice-Rectrice à la Recherche) – Mot de bienvenue
10h15-10h30 : Jean-François Nieus (FNRS-UNamur) – Introduction : le chartrier des comtes de Namur et les archives princières au Moyen Âge

Session 1. – Du grenier au laboratoire : les destinées du chartrier comtal jusqu’à nos jours

10h30-11h00 : Emmanuel Bodart (AÉ Namur) – Le chartrier des comtes de Namur après le décès de Jean III (XVe-XXIe siècles)
11h15-11h45 : Marc Libert (AGR) – Le chantier de restauration du chartrier des comtes de Namur
12h-13h30 Lunch

Session 2. – Conserver, inventorier, copier : la gestion des archives comtales au Moyen Âge

13h30-14h00 : Nicolas Ruffini-Ronzani (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) – Chancellerie et archives des comtes de Namur au tournant des XIIe et XIIIe siècles : nouveaux regards sur un vieux dossier
14h15-14h45 : Xavier Hermand (UNamur) – Autour du cartulaire comtal dit « de Notre-Dame » (début du XIVe siècle)
15h00-15h15 Pause-café

15h15-15h45 : Thierry Frippiat (Collegio dei Fiamminghi, Bologne) – Le Repertoire des lettres estans en la tresorie de Namur (c. 1430) : une fenêtre ouverte sur la conservation du chartrier comtal au bas Moyen Âge
17h00 : Visite de l’exposition aux Archives de l’État

Jeudi 19 avril

Session 3. – Des parchemins pour l’historien : regards croisés sur le chartrier comtal

09h30-10h00 : Jean-Luc Chassel (Université de Paris Nanterre) – Yolande de Hainaut, Pierre de Courtenay et Namur. Question de sceaux
10h15-10h45 : Alain Marchandisse (FNRS-Université de Liège) – Le mariage de Marguerite de Dampierre et d’Alexandre d’Écosse (1282). Les actes d’un épisode qui tourne court
11h00-11h15 Pause-café

11h15-11h45 : Aurélie Stuckens (Maison du patrimoine médiéval mosan, Bouvignes) – Un nouveau (et éphémère ?) tandem et ses archives : le receveur, son clerc et leurs « petites » pièces financières (années 1280)
12h00-13h30 Lunch

Session 4. – Censiers, comptes & Cie : du « trésor des chartes » aux « archives »

13h30-14h00 : Jean-François Nieus (FNRS-UNamur) – Par enqueste faite. L’élaboration des « polyptyques » namurois et hainuyer de 1265
14h15-14h45 : Paul Bertrand (UCL) – Une enquête de Philippe le Bel à Namur en 1294 : techniciens royaux et techniques locales ? Autour d’un « literacy event »
15h00-15h15 Pause-café

15h15-15h45 : Harmony Dewez (CESCM, Poitiers) – Le compte du receveur du comté de Namur pour 1355-1356

16h00-16h15 : Michel Margue (Université du Luxembourg) – Conclusions

Pour plus d’infos, voir aussi les pages consacrées à l’événement et au chartrier des comtes de Namur sur le site des Archives de l’État de Namur.

Pratiques médiévales de l’écrit – Cycle de conférences 2017-2018

Pour l’année 2017/2018, sept séances sont au programme du cycle de séminaires-conférences organisé par le Centre « Pratiques médiévales de l’écrit » de l’Université de Namur.

13 décembre 2017
Gabriele Giannini (Université de Montréal)
Rome en français ? Textes et manuscrits français à la cour des papes au Moyen Âge

21 février 2018
Richard Sharpe (University of Oxford)
Initials and informed government in charters of the Anglo-Norman period in England and Scotland

14 mars 2018
Élodie Levêque (CNRS – IRHT)
Les reliures dites « romanes » de l’abbaye de Clairvaux : pratiques d’ateliers en France au XIIe siècle

21 mars 2018
Osamu Kano (Université de Nagoya)
Résurgence d’un type d’actes royaux : les jugements et les actes similaires de Charles le Chauve

25 avril 2018
Sébastien Barret (CNRS – IRHT)
L’écrit documentaire aux IXe-Xe siècles, de l’édition des actes à la connaissance des pratiques

4 mai 2018
Rossana Guglielmetti (Università degli Studi di Milano)
Le Policraticus de Jean de Salisbury : variantes d’auteur entre érudition et politique

23 mai 2018
Jeroen Deploige (Universiteit Gent) et Jeff Rider (Wesleyan University)
Identités sociales à Saint-Omer autour de 1100. Le cas de la guilde marchande

Chaque séance aura lieu de 16h à 18h à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Namur, dans le local L34 (Séminaire d’Histoire, 3ème étage).

Adresse : 61, rue de Bruxelles – 5000 Namur
Entrée libre

Téléchargez le programme complet ici : AffichePRAME2018

 

ReScript

Le carnet « ReScript » vise à présenter et à diffuser les activités et productions scientifiques du Groupe de recherche « Histoire & Cultures Graphiques » (H37 – Université catholique de Louvain) et du Centre de recherche « Pratiques médiévales de l’écrit » (PraME – Université de Namur) autour de la scripturalité médiévale. Il hébergera des annonces de colloque et de publication, des comptes rendus de journées d’études et de lecture, des résumés de projets de recherche, de séminaires, de travaux des chercheurs membres et des étudiants.